Campagne d'Orneval (achevée)

> > Campagne d'Orneval (achevée)

Les forets d'Orneval

Après la campagne des Tarides, la nécessité de rapporter du bois aux navires du clan pour leur restauration a amené les orcs du Rage-Noire dans les forêts elfiques d'Orneval. Niché aux côtés des forces chanteguerres en présence, le clan Ragesang ne partageait pas seulement leur camp, mais aussi le contexte tendu des chanteguerres avec le gardien du bosquet Riveth, aujourd'hui vaincu.

Cette région, et bien que la Quatrième Guerre soit terminée, était encore une terre hostile où il faisait bon se méfier des elfes vengeurs, des créatures de la forêt protecteurs et de bien d'autres ennemis potentiels. Mais pour obtenir son dû en bois, le clan n'eut pas peur d'affronter qui se dressa contre eux, qu'il soit druide ou démon.


 

Les Chanteguerres


Dirigés par le Suzerain Ranath Fléau-des-Bois, un orc au sens de l'honneur irréprochable, les chanteguerres de la région n'en démordent pas, malgré la pression constance des créatures de la forêt : le septentrion qu'ils contrôlent doit être déboisé pour le bénéfice de la Horde.

Les Sentinelles d'Aile-d'Argent


Les elfes de la nuit d'Aile-d'Argent souffrent bien de l'armistice avec les chanteguerres. Leur cheffe est une gardienne du nom d'Alanda.

Le bosquet de Riveth


Après la destruction du Puits de Lune par le clan Ragesang, le bosquet est devenu vulnérable. Les satyres de la région en ont profiter pour corrompre le puits, et de fait le bosquet et son gardien.

Le Bosquet a depuis été restauré et Riveth vaincu. La végétation magique reprend son du sur ce sanctuaire.

Les Satar'nars


Ces démons maudits infestent la région et nuisent à tous ce qu'ils peuvent sans distinction. Ils usent de magie sans retenue, au point d'avoir invoqué un seigneur de l'effroi dans la forêt - vaincu depuis.

La Tribu Brunecorce


Les brunécorces sont des furbolgs passifs de la région. Pour qu'il en reste ainsi mieux vaut ne pas les provoquer.

Le Vol Draconique Vert


Le dragon d'émeraude Letarius niche dans le sud dans la région, on dit que ce sont les satyres qui ont tué sa femelle et que sa perte l'a rendu particulièrement véhément.