Forces et garnisons du clan

> Forces et garnisons du clan

Village de Noirepierre


 
Premier camp investi par Ragesang après être sorti de nombreuses années d'isolement, le village de Noirepierre était occupé par des Gueules-de-Dragons. Peu de guerriers l'habitaient, principalement des chasseurs, jeunes et vieux chargés de  tenir ce village qui, de par sa position géographique, subissait de récurrentes attaques de nains marteaux-hardis.

Le clan Ragesang est venu en aide au village en menant des frappes décisives sur ces menaces. On compte à présent une vingtaine de guerriers du clan en faction dans le village, en plus des gueules-de-dragons. Ils sont dirigés par le garde de pierre Brarr Crâne-Brisé.

Grand bastion des Marche-Ecaille


 
Ce bastion de fer, vestige de la Horde conquérante du fils Hurlenfer, est également un fort portuaire et donc une prise stratégique très importante dans la région.

Libéré de l'influence de ses anciens occupants, les orcs de l'Écaille-Noire, une lignée des prestigieux Gueules-de-Dragons, il est aujourd'hui partagé entre les orcs de la lignée Marche-Écaille et le clan Ragesang, qui veillent à en garder le plein contrôle en bon alliés. Le seigneur de guerre Brancor Rage-Noire a légué le règne du bastion à Zera la Chasseresse, la cheffe marche-écaille.

Une bonne trentaine de guerriers ont été laissés par le Rage-Noire pour préserver ce point d'accès maritime assuré sur les terres de l'Est.

Fort Grornar


 
Lors de son périple sur les terres arides de Kalimdor, le clan Ragesang découvrit l'existence d'un ancien fort de fer abandonné et niché contre d'imposantes falaises.

Le Rage-Noire prit la décision d'investir le fort et d'en faire sa propriété, à lui et à son clan. Il le nomma Grornar en l'honneur du défunt guerrier Grorn mort durant le conflit face aux orcs de l'Écaille-Noire dans les Hautes-Terres du Crépuscule.

Avant son départ pour les forêts d'Orneval avec le gros de son clan, le chef décida d'y laisser son champion, Gorakar Brise-Mur avec une trentaine de grunts pour tenir cette position en Kalimdor et commander aux survivants de la tribu Sabot-de-Pierre, une dizaine de taurens, qui occupent le bastion en échange de leur allégeance à Ragesang, redevables de les avoir sauvés de l'extinction face aux hurans de la région.

Halte-du-Rempart


Premier pied à terre du clan Ragesang sur la terre de Kagrand, Halte-du-Rempart tient son nom de feue Tromke « Rempart de Ragesang », trépassée dans les Tarides lors de la lutte contre les farouches tribus centaures.

On y compte une trentaine d'orcs du clan en garnison, sous l'autorité du capitaine XXX et quelques alliés marche-écailles transitant entre Kagrand et leur bastion dans les Hautes-Terres du Crépuscule.

La cohorte Ragesang


 
Le chef et sa troupe de guerre sont en constant mouvement, passant des Hautes-Terres du Crépuscule pour traverser la grande mer et rallier le vieux continent de Kalimdor, sur les terres sèches des Tarides ... Menant la lutte sur le territoire orc comme au sein des forêts elfiques d'Orneval, la cohorte du Rage-Noire a perdu de nombreux orcs sur les différents champs de bataille qu'elle a connu, tout comme elle a laissé une partie de ses forces en arrière pour préserver ses acquis.

Mais elle a aussi rallié de nombreux orcs sous sa bannière, inspirant les plus sanguinaires, honorables et avides de gloire. Nul ne saurait déterminer exactement l'effectif exact de la cohorte, les conflits font perdre presque autant qu'elles font gagner de bras armés. Mais globalement, on peut déterminer qu'elle est composée d'environs une soixantaine d'orcs pour former la machine de guerre qui exerce les volontés de leur chef.